Aller au contenu principal

Neuf mois

Le neuvième mois a été riche en nouveaux développements psychomoteurs et en morve.

Les poussées dentaires et les variations climatiques du mois de décembre ont comme suractivé les sinus du crocus, qui ont produit à eux seuls l’équivalent d’un baril saoudien de purée mousseline. Avec le Mâle, nous sommes devenus les techniciens du mois en mouche bébé manuel : je suis Responsable Narines pendant que le Mâle maintient le crocus immobile sur la table à langer en adoptant des techniques ancestrales de plaquage néo-zélandais. A la fin de l’opération c’est un véritable feu d’artifices : je vois des étoiles à cause de l’hyperventilation, le Mâle voit partout des particules gravitationnelles de morve et le crocus voit là une occasion pour lancer des couches en l’air afin de nous distraire et s’échapper.

Peter Benton et moi avons également expérimenté l’administration de ventoline au petit crocus touché par la bronchiolite. C’était toute une aventure, car il fallait d’abord le conditionner psychologiquement en lui faisant une démonstration non anxiogène de la chambre d’inhalation. Le Mâle et moi avons donc opté pour une comédie musicale en trois actes, avec Luluchatigré dans le rôle du vilain virus. Nous avons tous été bien rassurés au bout de quelques jours, lorsque le crocus s’est remis à respirer normalement, et non plus comme une flûte à bec bouchée.

Ce mois-ci le crocus a découvert qu’il pouvait rigoler à la demande. A partir de là, il s’est mis à rigoler comme un petit chipmunk pour à peu près tout et n’importe quoi : l’ergonomie du minuteur à nouille, la semelle d’un chausson isotoner ou l’arrivée du Mâle dans la salle de bains en tenue de cycliste. D’ailleurs tout l’intéresse et rien n’échappe à son regard acéré. Il enregistre continuellement dans sa matrice des milliards de données et les classifie dans différentes catégories : super captivant / captivant / intéressant / bof. Pour l’instant, les paquets de mouchoirs et les sacs Leclerc sont classés dans « super captivant » au même titre que le gros livre du Mâle sur la vie de Napoléon. J’ai même entendu le Mâle lui expliquer qu’il ne fallait pas tirer brusquement sur le marque-pages comme ça, parce qu’après on ne savait plus où on en était.

Par contre, je crois que Luluchatigré a été déclassée dans la catégorie « bof ». Un jour j’ai vu le crocus pousser un cri de gladiateur et foncer vers l’animal endormi à l’autre bout du salon. Mais une fois nez à nez avec Luluchatigré, estomaquée par tant d’agitation, le crocus a tendu la main, ouvert la paume et écrasé le crâne du chat pour se hisser plus haut et atteindre en fait un paquet de mouchoirs posé sur la table basse.

Il faut dire que Luluchatigré a vraiment tout fait pour en être réduit à un vulgaire marche pied, cela fait trois semaines qu’elle pionce en boule sur un pouf. Et pourtant, il y a du pain sur la planche à la maison car une saleté de rongeur a élu domicile dans le plafond. La nuit, on l’entend galoper à droite et à gauche en toute impunité. Un jour, j’ai même vu passer une queue velue à proximité du compteur électrique. Ni une ni deux, j’ai secoué les puces de Luluchatigré en l’emmenant sur les lieux du crime pour y flairer la piste du rongeur, mais elle a eu à peu près la même réaction que Depardieu devant un Taillefine aux pruneaux.

Je pense même que le crocus serait plus efficace à la chasse au mulot, car c’est un peu le Usain Bolt de la distance courte sur parquet, surtout quand il s’aperçoit que la barrière de sécurité est restée ouverte. Dans ce cas, il rampe comme un soldat sous les bombes, mais nous refermons la barrière avant qu’il n’arrive alors il s’accroche aux barreaux pour se hisser sur ses pieds et envoyer un signal en morse à une escouade imaginaire postée dans l’escalier.

A Noël, le crocus a fait le plein de sensations fortes en rencontrant coup sur coup le Père Noël et un chameau. Prenant mon courage à deux mains, j’ai en effet embarqué le crocus en poussette pour une virée au cœur d’un marché de Noël inoubliable : tourbillon de lumières, effluves de vin chaud, sandwichs au sanglier, crêpes aux pommes et crottins d’ânes. C’est au détour d’une marmite de soupe fumante que nous avons croisé le chameau de Noël qui remontait tranquillement la rue à la recherche, sans doute, d’un cadeau souvenir rustique pour sa femme, et un peu plus loin, un Père Noël aux gants blancs coiffé d’une véritable crinière de boucles blanches, de lunettes demi-lunes, d’un grand manteau rouge en velours et de bottes Quechua à scratch.

Toute cette agitation a visiblement stimulé le cortex du crocus, qui depuis a entrepris de marcher à quatre pattes avant la fin de l’année. A mi-chemin entre le bébé phoque et le dahut, le crocus s’entraîne dur. En outre il s’accroche à tout ce qui passe pour se dresser sur ses pattes, il paraît qu’il marchera avant ses un an. Je vous laisse, je vais décharger ma palette de Supradyn Boost Power Guarana Tonus 5000 (je suis sûre de mon coup, c’est ce que prend Julien Lepers).

11 Commentaires Poster un commentaire
  1. Toujours aussi essentiels, ces bilans mensuels !

    30 décembre 2015
  2. Depardieu devant un Taillefine aux pruneaux : j’en redemande ! 🙂 🙂
    Prochaine étape dans l’éducation du crocus : respecter Luluchatigré, qui en est encore à se demander pourquoi elle a mérité cela.

    30 décembre 2015
  3. Anonyme #

    Rien qu’en visualisant les (réjouissantes) péripéties du 9e mois il y a de quoi faire exploser un tensiomètre…
    Une palette ? seulement ? toi si prévoyante d’habitude…tu risques la rupture de stock (surtout si le mâle devait y piocher aussi…)
    En tout cas, la « pré-rencontre » du Père Noël a eu du bon : le Crocus a été exemplaire à la veillée de Noël ! Il a dégainé son regard « scanner 3D » assorti d’un retentissant « You’re talking to me » (en langage codé bien sûr…)…le barbu en est encore tout retourné…Il a déjà prévu un stage de motivation avant d’attaquer Noël 2016…
    Belle année à toute la petite famille !

    30 décembre 2015
  4. Rien qu’en visualisant les (réjouissantes) péripéties du 9e mois, il y a de quoi faire rendre l’âme au tensiomètre le plus endurant !
    Une palette ? Seulement ? …toi si prévoyante d’habitude…
    Belle année à toute la famille (avec ou sans Supratruc) !

    30 décembre 2015
  5. Neuf mois… Ce qui est beau, c’est que chaque enfant semble être le premier à réaliser toutes ses prouesses. C’est toujours aussi beau même pour les enfants suivants. Je me réjouis donc avec toi de tous ces progrès !

    30 décembre 2015
  6. Maliro #

    Bon je suis rassurée, le crocus n’a pas encore entrepris l’escalade du sapin de Noël!
    Gaspard, Melchior et Balthazar sont en avancent si toi et le crocus avez déjà rencontré leur chameau!
    Mais au fait es-tu bien sûre que ce soit un chameau? Tu as correctement compté les bosses? N’as-tu pas confondu avec un renne du père Noël? Le vin chaud et les comprimés supermégavitaminés forment un cocktail détonnant et peuvent avoir modifié tes perceptions!
    Bon passage en 2016!

    30 décembre 2015
  7. La comédie musicale en trois actes, du coup, c’est sur la musique du générique d’Urgences ?
    Tou-dou-dou, tou-dou-dou… Tin tin !
    Bon là, c’est en VO, c’est pour ça que tu reconnais pas mais je te jure que c’est ça.
    Est-ce que le Mâle maîtrise le moment de la choré où Peter Benton achève le virus d’un mouvement martial ?

    30 décembre 2015
  8. Que d’aventures et toujours la joie de vivre1
    Un jour à célébrer.
    Je vous souhaite à toute la famille une belle entrée d’an et meilleurs voeux pour 2016.
    Gros bisous.

    31 décembre 2015
  9. Nicole #

    J´ai bien ri avec la classification des nouvelles données et le signal en morse.
    Heureuse nouvelle année ã toute la famille.

    31 décembre 2015
  10. Wen #

    La précision du Mâle concernant l’importance fondamentale du marque-page doit être un des éléments marquants de la construction personnelle et substantielle du Crocus. A un moment donné, faut lui donner des bases à ce petit animal et le marque-page, c’est sacré !
    Sinon, ben comme toujours, c’est hilarant.

    4 janvier 2016
  11. Tes bilans mensuels sont des pépites 🙂 Merci

    4 janvier 2016

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s