Aller au contenu principal

Un soir, j’ai eu un besoin vital de soupe aux vermicelles.

Cela tombait bien, le Mâle était de sortie au restaurant, ce lieu de perdition où des frigos géants exhalent des relents d’oignons, de lardons et d’escargots à l’ail (je vis dans une région compliquée). J’ai donc profité de l’occasion pour m’offrir une soirée Totale Détente, qui devait atteindre son apogée orgasmique en la dégustation d’une soupe aux vermicelles revigorante. Cumulant les propriétés rassasiantes de la nouille aux vertus purifiantes de la soupe, ce plat mythologique devait m’aider à franchir mentalement et physiquement une nouvelle soirée-nausées, d’autant plus que la soupe était accompagnée de la saison 3 de Downton Abbaye (j’ai réussi à appâter le Mâle sur la saison 1 et à le retenir encore un peu le temps qu’a duré la Première Guerre Mondiale mais il a définitivement capitulé à la perspective d’une saison 3).

Bref, à midi j’avais pris mon courage à deux mains pour traverser le rayon poissons, charcuteries et croquettes d’un supermarché et m’acheter une soupe aux vermicelles à l’alléchante perspective, tant son bouillon était « riche en vermicelles fondants et tendres morceaux de poule ».

Le soir venu, enfin échouée sur le canapé, j’ai enclenché le premier épisode et j’ai bu goulument deux grands bols de bouillon sous l’œil sévère de Carson, avant de me rendre compte d’une terrible évidence qu’il faut que l’humanité appréhende immédiatement : le bouillon de vermicelles n’est ni digeste, ni sain. J’ai passé la nuit à sentir du gras sur mes lèvres et à marmonner #saletédesoupeauxvermicelles en toutes les langues à qui voulait l’entendre et surtout au Mâle, qui m’a assuré qu’il était de notoriété universelle que la poule aux vermicelles ne contenait pas l’once d’un légume.

La prochaine fois je prendrai plutôt une croustade d’escargots au munster, il paraît que c’est bourré d’antioxydants.

7 Commentaires Poster un commentaire
  1. syldegunst #

    Bienvenue dans Downton Abbaye qui improve my English better than anyone else.
    Marrants tes folies/phobies alimentaires ?! Je n’ai rien éprouvé de tel pendant que Zoé faisait ses galipettes intra-muros ?! Courage donc ! Bisous. Syl

    3 novembre 2014
  2. Pense à une bonne soupe au potiron c’est délicieux ! amitiés .

    3 novembre 2014
  3. Ah mais c’est parce qu’en regardant Downtown Abbaye, il faut exclusivement manger du rôti d’agneau sauce à la menthe, avec du pâté de rognons en croûte et du yorkshire pudding au gras de bœuf, c’est très digeste. Bon courage pour ces moments de solitude nauséeuse !

    3 novembre 2014
  4. Je m’insurge! On mange tres bien ici! D’ailleurs, devant la télé, c’est plutot chips oignon-vinaigre…

    3 novembre 2014
  5. Que d’épreuves, moi qui ai pondu (rapport à la poule), il n’y a pas si longtemps, à part une légère obsession pour le pamplemousse, je n’ai connu aucun désagrément, ni aucun écoeurement… Courage !

    3 novembre 2014
  6. Et moi qui m’étais toujours imaginée que la Première Guerre mondiale avait duré quatre ans !
    Sinon à ce stade avancé de déconfiture au niveau du ravitaillement des troupes, tu peux essayer de manger des yeux : « Bouillon de poulet pour l’âme », cela fait du bien au moral sans trop impacter l’estomac !

    4 novembre 2014
  7. Et moi qui comptais m’initier à cette série, voilà qu’elle me met la nausée avant même d’avoir goûté au premier épisode ! 🙂

    4 novembre 2014

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s