Aller au contenu principal

On a vu des choses incroyables à Sibenik.

Au petit matin, Boris nous a déposé à l’arrêt de bus reliant Zadar à Sibenik. Il faut savoir que ce trajet d’une heure et demi en bus était ma bête noire, pour laquelle moi et ma vessie de moineau nous sommes longuement conditionnées, en optant pour la stratégie dite de la Chamelle du Sahel : ne pas boire une goutte d’eau dans les douze heures précédent l’interminable trajet de l’angoisse. Bien sûr, une fois installée dans le tape-cul local, après seulement vingt minutes de route et le passage d’un dos d’âne non déclaré, j’ai eu envie de faire pipi et j’ai dû m’astreindre pendant le reste du trajet à une auto-hypnose de secours (ne plus parler, ne plus bouger et éviter à tout prix de croiser le regard d’un robinet, d’une gouttière ou d’une fontaine byzantine).

Non mais sinon, après c’était super chouette, les ruelles insondables de Sibenik, ses réverbères sous la pleine lune, les glouglous des cascades autour desquelles vivent toutes sortes d’espèces aquatiques : canards, poissons, batraciens ET touriste américaine en vieux mocassin dessemelé.
(on voit qu’elle ne voyage pas avec le mâle… « Et si on faisait une petite marche d’approche ? » « Cette marche d’approche va nous ouvrir l’appétit ». « Rien ne vaut une bonne marche d’approche »).

11 Commentaires Poster un commentaire
  1. LOL Tu es bonne ET pour l’infection urinaire Et pour la tendinite du tendon d’achille !

    15 mai 2014
  2. Et les toilettes de Sibenik, c’était comment ?

    15 mai 2014
  3. Monesille, je me soigne avec un bon Radler, deux fois par jour ! (mon côté germanique)
    Petiteyaye, miraculeux, miraculeux. !..:)

    15 mai 2014
  4. La marche d’approche, c’est avant le parcours de randonnée?

    15 mai 2014
  5. Je ne sais pas si tu as vu, la vue merveilleuse sur ta gauche en allant à Sibénick. C’est le lieu où notre chauffeur, pour mieux nous montrer le lieu enchanteur, a roulé à 10 à l’heure sur l’autoroute. Après l’accident de bateau que nous venions d’avoir, j’ai hurlé de peur !

    16 mai 2014
  6. Sur ma gauche en allant à Sibenik, j’avais le mâle. Également une vue enchanteresse ! 😉
    Si le chauffeur avait roulé à 10 à l’heure, rapport à ma vessie de moineau, je l’aurais probablement menacé avec mon couteau suisse…

    16 mai 2014
  7. syldegunst #

    Imagine les envies de pipi à moto… Mon lot depuis trente ans !

    16 mai 2014
  8. Lily #

    La méthode « Trust your bladder, it’s larger than you think »: Si tu résistes à la « première » envie pipi, en faisant vraiment autre chose (qu’éviter systématique de regarder de l’eau, pour finalement ne penser qu’à ça) et en lui disant d’aller se faire voir, elle va passer toute seule. Pour revenir une bonne heure plus tard. A l’arrivée 🙂 C’est véridique. Eprouvé. Et validé par des générations de buveurs de bière !

    16 mai 2014
  9. Risacher M;France #

    J’imagine le voyage ayant une vessie similaire….sans doute achetée un jour de braderie par mes parents ???
    J’imagine également les toilettes de Sibenik….sans doute les plus belles 🙂

    16 mai 2014
  10. Alors en fait ce Patrice que le mâle soutenait s’appeler Loris s’appelle tout compte fait Boris !
    Je compatis pour ta vessie de moineau, j’en ai une de bébé moineau…quel calvaire !

    16 mai 2014
  11. En retard mais je suive tes aventures…à la fin ne resteront que les beaux souvenirs!

    29 mai 2014

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s