Aller au contenu principal

Comme j’ai toujours un peu peur de tomber du télésiège,

le Mâle a entrepris de m’apprendre le ski de fond. Ni une ni deux, nous sommes allés un week-end en Suisse nous équiper de pied en cape pour nous élancer sur les traces de Martin Fourcade.

Après une première marche d’approche surprise qui a brûlé à elle seule l’équivalent calorifique d’une fondue moitié-moitié (moitié Gruyère Suisse, moitié Vacherin Fribourgeois, moitié pain), nous avons chaussé nos spatules de l’enfer et c’était parti pour une journée sportive, placée sous le signe du cœur, de la cuisse et du poumon.  Le Mâle a alors commencé par m’apprendre le mouvement de base, dénommé « le pas alternatif », dont on peut voir une démonstration ici  – démonstration qui laisse envisager à loisir l’ETENDUE DE MA GRACE à ce moment là, pendant que le Mâle, de son côté, faisait des étincelles en pas de patineur, sifflotant un air patriotique suisse une main dans le dos.

A toutes fins utiles, voici un récapitulatif  des conseils les plus répétés par le Mâle au cours de la journée :

–       lance le ski en avant !

–       plus loin les bâtons !

–       prends de la vitesse !

–       décrispe toi !

–       viens, relève toi ma chérie, on va enlever la neige dans tes manches.

Mais c’était super chouette, j’ai musclé d’un seul coup l’intégralité de mon corps.

 (je ne peux plus bouger)

15 Commentaires Poster un commentaire
  1. C’est pour ça que j’ai pris moins de risques, on a fait de la raquette !
    J’ai aussi découvert des muscles (et qu’on pouvait avoir des ampoules sous les DEUX pieds EN MEME TEMPS !)(ce qui m’empêchait de poser la pointe des pieds et donc me conférait une démarche aussi très peu glamour…)
    Vive les sports d’hiver ! (et la fondue moitié-moitié)

    5 mars 2014
  2. …et même le cerveau apparemment ! Tes aventures sont toujours aussi « visuelles » MDR !…trop fort le mâle, le pas du patineur une main dans le dos…ET en sifflant ! Martin Fourcade est en danger !

    5 mars 2014
  3. Le pire, c’est que je suis déjà tombée du télésiège à 14 ans, à cause de ma mère. Qui avait peur, justement.

    5 mars 2014
  4. Ah la fondue moit’ moit’… on peut remplacer le pain par des pommes de terre, c’est délicieux aussi.

    5 mars 2014
  5. Ce que j’aimerais savoir c’est la proportion de « viens, relève toi ma chérie, on va enlever la neige dans tes manches » par rapport au  » lance le ski en avant ! », histoire de découvrir le nombre de mètres on peut faire en une journée…
    J’évalue aussi combien la pédagogie du mâle est grande… Le « Ma Chérie » intervient dans les grands moments… Ceux où l’on décide brutalement de rentrer à la maison !

    5 mars 2014
  6. Quooooi, Polina tu es tombée du télésiège ?! Ça peut donc arriver ? Glasp !

    5 mars 2014
  7. Ma parole, tu as été à l’école raimusienne pour ta fondue !
    [ Le Picon citron curaçao :
    Un tiers de curaçao (un tout petit tiers)
    Un tiers de citron (un peu plus gros)
    Un bon tiers de Picon (c’est joli comme couleur)
    Et à la fin, un grand tiers d’eau ! ]
    Sinon, ton professeur de ski de fond est drôlement attentionné, la dernière phrase retranscrite étant d’une tendresse qui peut largement faire oublier tous les autres commandements.

    5 mars 2014
  8. Les J.O font des bodégas ! Ici il fait beau, il n’y a pas de neige et je bronze tranquillement en lisant ton blog : kesce que je rigole !

    5 mars 2014
  9. J’ai toujours su qu’il fallait se méfier de la neige. C’est beau, mais c’est aussi froid et mouillé.

    5 mars 2014
  10. lilou17 #

    Bon, je m’en tiendrai donc au ski alpin. M’a l’air fatiguant ton truc…

    5 mars 2014
  11. Une chose m’inquiète: où était Luluchatigré pendant que vous suiviez les traces de Martin Fourcade?

    5 mars 2014
  12. On dirait moi et ma moitié au ski mais alpin, non pyrénéen !

    6 mars 2014
  13. Claire #

    Tu confirmes des soupçons que j’entretenais depuis longtemps, le ski de fond est en sous-main sponsorisé par la fédération française de cardiologie.

    6 mars 2014
  14. chrisgab991 #

    moitié moitié avec la charcuterie aussi, ce qui donne : moitié gruyère, moitié vacherin… moitié pain et moitié charcuterie. le compte est bon!
    trop dangereux le ski : ça fatigue mon corps!

    6 mars 2014
  15. Maliro : point d’inquiétude, Luluchatigré était bien gardée par tonton DJ-tatoué qui venait lui administrer sa piqûre d’insuline dans le poil deux fois par jour.

    6 mars 2014

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s