Aller au contenu principal

Je n’ai pas encore acheté de KitchenAid

mais cet été j’ai trouvé un moule à madeleines à 1 € au marché aux puces que je ne cesse de rentabiliser depuis. A vrai dire, je me suis lancée dans la réalisation de la fournée parfaite de madeleines. J’ai déjà testé beaucoup de recettes, dont une sur marmiton qui recueillaient 365 commentaires. Parmi eux, il y avait l’inquiétant « sèches et raplaplas » comme l’enthousiaste « avec du chocolat, miam ! ». Dans le doute je me suis lancée. J’ai essayé de bien suivre la recette et je suis arrivée à une conclusion personnelle assez intéressante : « raplaplas, mais miam ! ».

Je n’ai pas osé l’ajouter sur marmiton.

18 Commentaires Poster un commentaire
  1. Avec du chocolat miam !
    Lol

    4 novembre 2013
  2. Tu fais bien en tout cas de le rajouter ici, ça m’a fait mourir de rire !

    4 novembre 2013
  3. Chris #

    Ayant un succédané de Kitchen Aid mais pas moule à madeleines je propose de réunir nos efforts : je prépare la pâte, l’expédie par colis, tu cuis les madeleines et m’en envoies par colis également. Si elles sont raplapla et rassises avec du chocolat, du nutella ça sera quand même miam.

    4 novembre 2013
  4. isis #

    … »quand un jour d’hiver, comme je rentrais à la maison, ma mère, voyant que j’avais froid, me proposa de me faire prendre, contre mon habitude, un peu de thé. Je refusai d’abord et, je ne sais pourquoi, me ravisai. Elle envoya chercher un de ces gâteaux courts et dodus appelés petites madeleines qui semblent avoir été moulés dans la valve rainurée d’une coquille Saint-Jacques et bientôt, machinalement, accablé par la morne journée et la perspective d’un triste lendemain, je portai à mes lèvres une cuillerée du thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleine. Mais à l’instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause. II m’avait aussitôt rendu les vicissitudes de la vie indifférentes, ses désastres inoffensifs, sa brièveté illusoire, de la même façon qu’opère l’amour, en me remplissant d’une essence précieuse : ou plutôt cette essence n’était pas en moi, elle était moi. J’avais cessé de me sentir médiocre, contingent, mortel. D’où avait pu me venir cette puissante joie ? Je sentais qu’elle était liée au goût du thé et du gâteau, mais qu’elle le dépassait infiniment, ne devait pas être de même nature. »…Proust n’a plus qu’à bien se tenir !
    Même les marmitons et leurs adeptes, semblent exceller dans leurs petits commentaires poétiques et amoureux, autour de ce petit gâteau.

    4 novembre 2013
  5. Pour connaître parfaitement marmiton, je peux t’assurer que tu peux mettre ce commentaire sans risque.
    Mais quand même, 1 Euros, ça me paraît excessif…

    4 novembre 2013
  6. Comment ça tu n’as pas encore acheté de Kitchen Aid ?!!
    Mais COMMENT veux-tu réussir des madeleines correctes ?!
    Pffff…

    4 novembre 2013
  7. Pas de Kitchen aid non plus…et je suis infichue de réussir des madeleines, peut être parce que je ne suis pas fan. Mais je sais faire les cannelés, ça rattrape? Et tu m’as fait bien rire, avec ton commentaire!

    4 novembre 2013
  8. Tu devrais ajouter sur Marmiton: super recette, j’ai mis du maizena à la place de la farine, de l’huile à la place du beurre, de l’orange à la place du chocolat, des figues à la place des oeufs, et franchement, c’était super / nul. #marmitonstyle

    4 novembre 2013
  9. Fredix #

    J’ai vu qu’il y a un commentaire de plus sur Marmiton ! C’est surement grâce à toi ! Et si je parle de toi sur Marmiton, auras-tu plus de commentaires ici ?

    4 novembre 2013
  10. Le truc pour des madeleines pas raplapla : mettre le moule rempli au frigo pendant une bonne demi-heure, puis enfourner dans un four très chaud (210 °C) et baisser la température à 180 °C au bout de 5 minutes. Le choc thermique, c’est indispensable ! Le dessus cuit et sèche d’abord et puis ça gonfle en crevant la croûte et ensuite, ça cuit partout pour stabiliser la structure. Et puis faut une recette avec beaucoup de beurre, sinon ça ne marche pas (pas de madeleines de régime, autrement dit).

    4 novembre 2013
  11. Isis, c’est bon d’entendre Marcel…
    Dieu soit loué, il ne connaissait pas twitter. Imagine le pauvre, modéré à 140 caractères… « Madeleines ? Contingent, mortel ! »

    4 novembre 2013
  12. La Souris #

    J’ai trouvé un kit madeleines dans mon assiette du réveillon il y a deux ans, j’ai testé presque tout le livre et j’ai toujours raté…ou pas réussi , même avec du beurre et du choc thermique dedans… mais elles ont toujours été mangées.. et les dernières très raplaplas ont TOUTES disparu entre le moment où, de retour de rando, le mari de mon amie nous laissait à la porte du musée « de l’art religieux » du village et notre retour au chalet… par contre je n’ai jamais vu personne se remplir d’une essence précieuse en finissant le saladier… en fait c’est ça l’idée, j’avais rien compris, c’est une histoire de vase communicant !!

    5 novembre 2013
  13. Sinon je crois qu’il faut les laisser refroidir tout doucement dans le four ou porte juste entreouverte pour pas les raplaplater (je n’en ai plus fait depuis que j’ai lu ce truc) (blague à part)

    5 novembre 2013
  14. Je lis ton blog depuis quelques temps, et je voulais juste te dire merci, ça illumine ma journée (rien de moins que ça).

    Et sinon le secret pour la bosse des madeleines c’est qu’il faut faire la pâte la veille et la laisser toute la nuit au frigo pour qu’elle soit bien froide, et le lendemain la sortir au tout dernier moment et la faire cuire quelques minutes à 230° juste le temps que la bosse se forme et de réduire ensuite la température à 180° pour le reste de la cuisson.

    Ou sinon tu peux faire des cookies c’est moins chiant et il faut pas de moule 😉

    Charline

    5 novembre 2013
  15. krakette #

    Moi j’ai une recette de madeleine étrange : ça fait des madeleines croustillantes sur les bords. Pas classique.

    5 novembre 2013
  16. Je n’aurais pensée jamais que tu te lances en cuisine, mais bravo, bien sûr tu as reussi!

    5 novembre 2013
  17. @Agdel, quand tu expliques une recette de cuisine, on croirait un architecte en train de faire une étude de résistance des matériaux. J’adore.

    6 novembre 2013
  18. zouzou #

    J’avais le même souci de la bosse arlésienne !
    après une discussion entre collègue le temps de pause est entré en scène. J’ai testé une recette avec préparation la veille et séjour au frigo et là …. enfin des fournées de madeleines bosselées !!!

    17 novembre 2013

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s