Aller au contenu principal

Bonne nuit mamie !

m’a dit le Mâle.

Ensuite il a bien précisé en deux mots mais dans le doute j’ai mis mon Rustica au vieux papier (pourtant il y avait une fiche sur les pivoines à froufrou).

8 Commentaires Poster un commentaire
  1. Ces mots à double sens sont par trop vexants. Ils devraient être bannis de la langue française.

    24 mai 2013
  2. J’adore !

    24 mai 2013
  3. isis #

    Aaah, le bonheur d’avoir une tendre moitié !

    24 mai 2013
  4. Blonde Paresseuse #

    Moi j’ai déjà entendu « Bonne nuit ma grasse ». Et c’était vraiment ça et pas « ma grâce »…. Ben j’ai bien dormi quand même (j’avais bu un kir à l’apéro).

    24 mai 2013
  5. frederiquedupantgat #

    teu teu teu teu….. Balivernes que tout cela !
    Alphonsine… Il ne resterait plus de langue française si tu rayais les mots à double sens.

    24 mai 2013
  6. Phédia #

    Pour ma part, j’aime le double sens des mots. C’est comme l’humour, on peut jouer avec. Et je ne pense pas qu’Armelle me contredira 😉 !

    24 mai 2013
  7. Anne #

    Romantique comme on peut l’être ado, le « Ma Mie » de Rodolphe à Julia dans les 2 premiers tomes des « Gens de Mogador » (si, si je me suis bien tapée les 6 et sourire aux lèvres en plus!) a nourri des nuits de fantasmes!
    Le mâle aurait-il, lui aussi, quelques lectures honteuses cachées dans ses tiroirs d’ado?….

    25 mai 2013
  8. Frédérique, c’était pour la beauté du commentaire, pas pour condamner l’académie française ! J’apprécie trop les jeux de mots pour m’en priver si vite !

    27 mai 2013

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s