Aller au contenu principal

Non seulement je continue à découvrir des cheveux blancs

mais en plus j’ai récemment fripé du cou. Je ne suis plus qu’à un pas de la décrépitude. Heureusement que je ne sais pas tricoter et que j’ai les chocottes des bigoudis.

(quelque part ils me rappellent les monstrueux rouleaux chevelus des nettoyages automatiques de voiture)(et si un jour les monstrueux rouleaux se DÉTRAQUAIENT et brossaient tout sur leur passage)

10 Commentaires Poster un commentaire
  1. Vindel #

    On appelle tous ces phénomènes: de la sagesse…
    Enfin, c’est ce que je me dis chaque matin pour me rassurer…
    Ah oui, j’aimerai que les nettoyeurs automatiques se détraquent… Les rouleaux raseraient tout le haut de ma voiture et ça me ferait une décapotable…

    17 janvier 2013
  2. DOMINIQUE #

    Tu n’en es qu’au début : fripage des paupières, lèvres qui diminuent, pattes d’oie, puis bouffées de chaleur, envie de se mettre à poil sur le balcon par -5°. Rétention d’eau, etc…
    Etant dans cet état avancé, je t’annonce que je repasse mon linge depuis un mois (avant je pliais), que je couds, et que j’ai envie de faire de la broderie, voire de faire un détour par le tricot au crochet…
    Je n’en suis pas encore à Derrick et au fauteuil « relax », mais on ne sait jamais.

    17 janvier 2013
  3. sans oublier les ongles qui s’épaississent, les cheveux qui deviennent plus fins, les dents qui se font la malle, les lunettes qui s’imposent… mais heureusement les pertes de mémoire font oublier tout cela.

    17 janvier 2013
  4. L’autre jour, j’ai vu une dame portant des bigoudis et faisant ses courses au supermarché… peut-être est-elle passée sous les rouleaux, mais l’histoire ne le dit pas.

    17 janvier 2013
  5. Mauricette #

    Ma Ginette. Une ptite couleur. Un tour chez Jacques, qu’il t’arrange tout ça. Et le retour à l’éternelle jeunesse te tendra les bras! Abracadabra!

    17 janvier 2013
  6. Moi, une fois, j’ai voulu discipliner mes cheveux naturellement ondulés. J’ai essayé les bigoudis. Le souci c’est que j’ai pas enroulé les mèches dans le bon sens, et du coup j’avais l’air d’un caniche qui s’est pris un coup de jus.
    (Je crois que mes bigoudis m’en voulaient de les avoir rangés dans une ancienne housse molletonnée de bouteille de vodka)

    17 janvier 2013
  7. Anonyme #

    ha ha tu es trop forte ! pareil… quand j’emmène ma voiture nettoyer aux rouleaux monstrueux (1fois par décennie) je peux pas m’empêcher de penser au détraquage… je ne parlerai pas des cheveux et de la fripaille….

    17 janvier 2013
  8. Cécile #

    Voilà pourquoi je ne lave jamais ma voiture … ça me colle trop les miquettes, ces maudits rouleaux … et puis aussi parce que ma voiture n’est jamais sale, je ne vois vraiment pas le problème !

    18 janvier 2013
  9. Quand je pense que j’ai toujours adoré rester dans la voiture pendant le lavage.
    (Gamine, hein. Ma voiture de grande, je l’ai prise dans une couleur qui ne se salit pas, ça fait des économies.)

    21 janvier 2013
  10. Je suis en pleine écriture d’un scénario qui fera beaucoup de bruit. Un rouleau machiavélique de l’Elephant Bleu se libère de ses chaînes et brosse tout sur son passage, y compris la Maison Blanche et les Buffalo Grill.

    23 janvier 2013

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s