Aller au contenu principal

J’aurais quand même dû acheter ce kaléidoscope au musée d’Orsay.

C’était après la quatrième heure de visite. J’errais d’un tableau à l’autre, l’oeil hagard, le mollet las, cherchant désespérément un refuge (une chaise, une rambarde, un TABOURET, n’importe quoi). Le Mâle étant resté paralysé cinq salles en arrière par la lecture de la présentation des Nabis en français puis en anglais, j’avais fini par trouver une contenance salutaire dans l’analyse fouillée du menu du café-restaurant du musée avant de poursuivre un groupe de scolaires (et un scoubidou torsade à douze fils. DOUZE FILS) et de bifurquer vers la boutique du musée. J’en étais à un instant épineux de ma réflexion (ai-je vraiment besoin de ce kaléidoscope ? Ne serait-ce pas merveilleux de pouvoir y jeter un œil à tout moment ?) lorsque le Mâle a surgi entre moi et les gommes géantes en tenant dans la main la collection complète des prospectus des différentes expositions du musée. J’ai dû agir vite. J’ai lâché le kaléidoscope, distrait le Mâle en l’orientant vers le rayon des Encyclopédies Complètes de 20 Siècles d’Art Pictural et j’ai balancé les prospectus dans une corbeille. Pardonnez-moi, Sérusier, Bonnard, Cazalis, Ranson, Denis, Vuillard, Ibels, Verkade, Ballin, Lacombe, Rippl-Ronai et Vallotton, mais j’étais obligée, sinon ils auraient fini sur la pile des prospectus oubliés avec les vieux plans des pistes de stations où l’on n’ira plus jamais.

6 Commentaires Poster un commentaire
  1. Je n’avais pas pensé à aller au Musée d’Orsay… merci pour l’idée! j’aurai une pensée pour toi en y zieutant les kaléidoscopes 😀

    10 juin 2012
  2. ça aurait pourtant fait joli avec les tabourets, le chapeau et le pauvre ficus……………….

    10 juin 2012
  3. Mazette. La vérité fait peur. J’ai la même pile chez moi.
    Juste à côté, il y celle des sacs en plastique souvenirs (celui de l’expo Titanic 1999 et celui de la journée porte ouverte du Sénat, entre autres).

    11 juin 2012
  4. Ha ! tiens, tu avais raison, un tabouret c’est toujours utile, mais pas pratique pour voyager dans un musée… Peut-être pourrais-tu envisager l’achat d’un siège pliant pour randonneur… Moi je dis ça, mais bon, je voudrais pas être la cause d’un nouveau conflit…
    concernant les documents usagers, inutiles, « qui peuvent servir on ne sait jamais », … il serait peut-être bien d’envisager la création d’un club… afin de trouver les solutions pour nous débarrasser de ces piles (surtout si elles sont formées par les documents de nos Mâles) de façon discrètes, sans créer le traditionnel mal-être masculin : « Dès que je change quelque chose dans cette maison, tu passes derrière.. ».

    11 juin 2012
  5. Cécile #

    Un scoubidou torsade à douze fils ???! Purée, c’est ça que t’aurais du récupérer !!!! T’aurais filé les prospectus au môme en échange, il aurait été ravi, et le tour était joué !!!

    12 juin 2012
  6. Stelda : surtout ramène m’en un en douce (je te filerai un prospectus)
    Françoise : mais oui ! Tout va avecun tabouret, TOUT.
    Ness : l’expo Titanic en sac plastique ? J’en bave d’envie (tu parles à quelqu’un qui a la biographie de Leonardo Di Caprio dans ses toilettes)
    Frédérique : je te nomme présidente du CPPI. Le Club des Porteurs de Prospectus Inutiles.
    Cecile : je suis hantée par ce scoubidou.

    13 juin 2012

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s