Aller au contenu principal

Au bureau quelqu’un a déposé

un assortiment de 94 chocolats de Noël à côté de mes clémentines.

Aucun sens du marketing, ces maudits fruits. Elles étaient deux, et elles étaient fripées.

6 Commentaires Poster un commentaire
  1. Le combat était perdu d’avance…

    19 décembre 2011
  2. Eugénie #

    Elles n’avaient aucune chance, les pauvres… Dans mon frigo, il y a de la soupe… et du foie gras… La lutte est inégale…

    19 décembre 2011
  3. DOMINIQUE #

    Ce n’étaient pas des cul verts de Corse, alors. Luisantes, dodues, avec des feuilles frémissantes, mignonnes tout plein. Elles auraient snobé les 94 chocolats sans aucun problème.
    94 ? Quel est le radin qui n’est pas allé jusqu’à 100 ?

    19 décembre 2011
  4. faut pas lutter…

    19 décembre 2011
  5. « étaient ». Ca veut dire que tu les as mangées quand même ?

    20 décembre 2011
  6. Sans compter qu’ils n’ont même pas retouché la peau d’orange…

    21 décembre 2011

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s