Aller au contenu principal

Je suis atteinte du syndrome des mains beurrées,

tout ce que j’attrape me glisse des mains. Et tombe.

A la maison, passe encore, le Mâle anticipe ce manque de synchronisation et rattrape les tartines au vol.

Mais au bureau, chaque objet est tombé au moins une fois, alors pour ne pas perdre en crédibilité auprès des stagiaires, j’ai échafaudé une astucieuse finauderie : je travaille avec 200 grammes de farine dans chaque poche pour me talquer secrètement les mains.

Satané syndrome du grumeau.

3 Commentaires Poster un commentaire
  1. mary #

    Ça va, tu peux tout lâcher, les tartines, la farine, le syndrome et tout le reste. Il ne vient plus le stagiaire, le bureau est à nouveau pour toi toute seule…

    15 juin 2011
  2. L’avantage, avec quelques fruits, ça te fait un crumble.

    15 juin 2011
  3. Abricotine #

    …les bras m’en tombent ! ..l’archange est atteint du même syndrome ! (…mais je n’ai pas l’agilité du Mâle, dommage…)

    16 juin 2011

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s