Aller au contenu principal

Je pensais que le mystère de la chaussette perdue

était universel.

Mais le Mâle m’a appris que de sa vie, il n’a jamais perdu aucune chaussette dans la machine à laver, qu’il suffisait d’un peu de rigueur, que la perte d’une chaussette était inenvisageable pour quiconque possédait un minimum de précision domestique, et qu’à ce titre il détenait toujours des chaussettes achetées en 1993 (à ce moment du récit, le Mâle a cru bon de préciser que Balladur était alors Premier Ministre – cet aparté me hante encore).

En attendant, moi, j’ai toujours perdu mon carton rempli de sandalettes.

(ça doit être à cause de François Fillon)

5 Commentaires Poster un commentaire
  1. ouh laaaaa je crois que Mâle te fait des blagues!
    en attendant, faudra bien calculer les achats pour 2012.

    9 juin 2011
  2. Je ne vois pas trop le rapport avec E. Balladur si ce n’est qu’une fois il avait mis des chaussettes rouges et que la presse en parle parfois encore aujourd’hui (car en 1993 j’étais trop jeune pour me soucier de ce genre de détails).
    Bizarre, bizarre…

    9 juin 2011
  3. Les chaussettes rouges de Balladur ? Sans doute un indice d’importance capitale dans cette enquête politico-ménagère…

    9 juin 2011
  4. Coquetteautrot #

    J’ai une malle pleine de chausettes solitaires. Je te propose de tenter un croisement osé avec ton exemplaire unique pour sauver ta relation avec le mâle.

    10 juin 2011

Rétroliens & Pings

  1. Le syndrome de la chaussette trouée | FORTY-FIVE WEEKS

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s