Aller au contenu principal

Finalement, Monsieur Lit nous a donné notre matelas de 160 cm.

Par un après-midi pluvieux, le mâle est donc allé chercher notre nouveau lit pendant que je restais dans la chambre vide, guillerette, à aspirer une population d’acariens en exode et un groupuscule de moutons de poussière qui s’étaient cachés tout ce temps hors de la portée du manche télescopique de l’aspirateur, fièrement arrimés à un élastique à cheveux qui a sûrement dû rendre son dernier souffle le jour où Luluchatigré a voulu me prouver qu’elle était douée en curling – alors que tout le monde sait que Luluchatigré n’excelle que dans une seule activité : la poursuite de ver de terre coupé en deux.

Bref, lorsque le mâle est arrivé, il a fallu sortir le monstre de la voiture. Il s’est mis devant, je me suis mise derrière, et agrippée de tout mon être à cet énorme morceau de latex sans aspérités, j’ai tenté de le soulever en suivant les recommandations posturales des déménageurs bretons tout en essayant de respirer ET d’éviter que le monstre n’aille se frotter à un coffre sale, un pneu sale, un trottoir sale, un gazon mouillé et au ver de terre coupé en deux.

Ensuite il a fallu gravir chacune des marches d’un escalier sans fin, où j’ai bien cru vivre ma dernière heure lorsque j’ai perdu le contrôle de mon coin de matelas qui est venu cogner contre la lampe installée par le mâle à grands renforts de vis. Après avoir rassuré le mâle en lui faisant constater que l’ampoule n’était pas cassée, grâce au test dit « du tâtonnement du bout du coude », nous sommes enfin arrivés dans la chambre où le matelas fut déposé sur le nouveau sommier sous l’applaudissement du ver de terre coupé en deux (une partie de lui-même s’était accrochée à ma chaussure, tel le Indiana Jones des lombrics sautant dans son dirigeable pour semer les nazis).

Et bien ce n’est pas le ver de terre qui est venu me contredire : vingt centimètres de plus, ça fait toute la différence. Je ne souffre plus du tout de somnambulisme du calamar, au contraire, parfois je me réveille pour aller voir si le mâle respire encore tant il me paraît loin. Le seul problème, c’est la lampe de l’escalier. Depuis que je l’ai décapitée, je crois qu’elle souffre du somnambulisme du Stroboscope. Parfois elle clignote toute seule la nuit en faisant des bruits bizarres (j’ai HYPER la trouille).

 

9 Commentaires Poster un commentaire
  1. Josette76 #

    Et tu n’as pas encore testé un 180. Je peux t’assurer qu’avec 3 « Lulu » qui dorment avec nous, c’est super.

    6 août 2014
  2. frederiquedupantgat #

    C’est pourquoi j’ai choisi Monsieur Literie…. Il livre les matelas ET les amène jusque dans la chambre.
    Pour les clignotements intempestifs, demande au vers coupé en deux, il a bien réussi à cadrer deux déménageurs débutants, il devrait sans sortir avec une lampe décapitée….

    6 août 2014
  3. Rrroooh, je compâtis. J’ai des souvenirs terribles du même genre avec l’homme mystérieux mais dans le métro et pour traverser des rues embouteillées ensuite puis un ascenseur dans lequel nous avons failli étouffer, moulés tous deux de part et d’autre dans le matelas…

    6 août 2014
  4. shezen #

    Et ça fait un peu plus d’aisance pour Lulu chat tigré !

    6 août 2014
  5. Oh il y a de l’amour dans l’air!
    Non, non je ne parle pas du grand lit (quoique…) mais de la lampe décapitée. Celle-ci est tombée amoureuse du demi-ver lorsqu’il est passé suspendu à ta chaussure et maintenant elle tente de le séduire en se déguisant en luciole!

    6 août 2014
  6. Je viens de lire ce billet. Je vais avoir des courbatures pendant 2 jours.

    7 août 2014
  7. Je sens que je vais bien dormir, maintenant que je sais que tu dors bien…

    7 août 2014
  8. La lampe essaie-t-elle de communiquer? C’est peut être du morse…

    7 août 2014
  9. Ah tu m’as manqué ma Colombinotte ! Je suis contente de savoir que tu as trouvé lit à ton amour !
    J’ai eu l’occasion pendant les vacances d’essayer une chambrette (dans un mobil-home de 16 m2) qui mesurait 20 cm de plus que le lit de 1,40 ! Tu ne pouvais te lever du lit qu’en prenant ton élan devant la porte ouverte sinon tu te cognais la tête au mur !
    Bref, un lit en 1,60 sur 2 m change radicalement la vie !
    Tu as de quoi t’occuper dans les prochains jours ! Il faut te débarrasser au plus vite de tes draps en 1,40 ! Déplier toute la pile de draps en essayant d’en trouver un à la bonne taille est assez énervant ! Et essayer d’enfiler un drap-house trop petit sur un matelas trop grand est très, très fatigant ! Au fait, il faut aussi changer la couette si tu ne veux pas que Lulu vienne te mordiller les extrémités frigorifiées !
    Sur ce, bonne et excellente nuit !

    12 août 2014

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s