Aller au contenu principal

Le Mâle m’attendait dans l’embrasure de la porte

avec quelque chose dans la main.

- Tu as acheté des Crudettes, m’a-t-il dit.

Des carottes dans un sachet.

Déjà râpées.

J’ai dû faire immédiatement pénitence du pêché de Crudettes en m’astreignant à l’épluchage de trois potirons, j’en ai eu pour trois aller-retour au compost. De nuit. C’était dur, mais depuis je me sens grandie (et je recommande à tout le monde de faire ce pèlerinage de Compostelle).

10 Commentaires Poster un commentaire
  1. Mince alors… dire que chez nous ya même pas un légume qui traine, même au congélateur, rien… qu’est-ce qu’il dirait ton mâle ?!

    3 octobre 2012
  2. Leonardo Dicarpaccio #

    Être écolo tient parfois du sacrifice judéo-chrétien… la prochaine fois, fais le pèlerinage au compost-elle sur les genoux, ton effort n’en sera que plus beau et ça te permettra de traquer les dernières limaces !

    3 octobre 2012
  3. Le pèlerinage de Compostelle. Misère, le café est moins bon quand il ressort par le nez !

    3 octobre 2012
  4. est-ce que tu as eu une coquille saint-potiron, après ton pélerinage ? normalement quand tu reviens on te la donne, pour que tu puisses la montrer à tout le monde !

    3 octobre 2012
  5. Cécile #

    T’imagine la pénitence s’il s’était en effet aperçu que tu avais jeté le pot de moutarde et la farine entamée à la poubelle hier … Je n’ose même pas y penser !!!! J’en frémis !

    3 octobre 2012
  6. ma pauvre…
    chez nous on ne mange que de la soupe donc forcément c’est un vrai massacre de légume ou de la Ratatouille et là, bon courage pour distinguer si les légumes sont râpés ou en fines lamelle…

    3 octobre 2012
  7. perceneige #

    Dans la famille des curcubitacés, les potimarrons ne s’épluchent pas ! bon à savoir…

    3 octobre 2012
  8. Gunther #

    de compostage, le pèlerinage, de compostage !

    3 octobre 2012
  9. De nuit, avec des potirons… tu n’as pas peur d’être prise pour une sorcière ? Et tu sais ce qu’il advient des sorcières… soit un sabbat, soit un bûcher… Et oui….

    3 octobre 2012
  10. La Prune : quelle est donc cette mystérieuse grève domestique du légume ?
    Leonardo Dicarpaccio : et dire que les limaces, elles, n’ont même pas de genoux. Ou alors, elles ne seraient en fait qu’un long et monstrueux genou ?
    Anne Musarde : quoi, du café déjà moulu ? Dans un sachet ? Malheur.
    Tournelune : non, par contre au compost un asticot m’a donné une coquille d’escargot.
    Cécile : chuuuuuuut.
    Zoé Clafouti : pareil pour le potiron, après on ne sait jamais si ce sont des épluchures ou des croûtes de gouda.
    Perceneige : enfin une bonne nouvelle !
    Gunther : et le pélerinelle de compostelle, on n’en parle pas assez. (à moins ce que ne soit un champignon ?)
    Frédérique : Trick or Treat !

    4 octobre 2012

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s